• encremalouine

L'orthographe, " science des ânes " ?

Pourquoi une dictée contre l'illettrisme ?


Nostalgie du temps des écoliers où les chemins sentaient la noisette ?


Escapade punitive au temps du bonnet d'âne au coin de la classe et des zéros rouges sur les cahiers ?


L'illettrisme touche en métropole 7% de la population adulte âgée de 18 à 65 ans, soit 2 500 000 personnes. La moitié a plus de 45 ans, ce phénomène ne se limite donc pas aux plus jeunes, la moitié exerce une activité professionnelle, le monde du travail en est donc affecté, et les trois-quarts parlaient français chez eux, il ne faut donc pas assimiler illettrisme et immigration. La majorité de ces personnes vit dans des zones rurales ou faiblement peuplées, 10% vivent dans des zones urbaines sensibles ( ZUS ). 60% sont des hommes. Tels sont les chiffres de 2013, et 860 millions de personnes dans le monde sont illettrées.


Qu'est-ce donc que l'illettrisme ?


Non, ce n'est pas n'avoir jamais entendu parler de Gabriel Garcia Marquez ! C'est n'avoir pas acquis une maîtrise suffisante de la lecture, de l'écriture, du calcul, des compétences de base, pour être autonome dans les situations simples de la vie courante. Et les situations courantes, c'est par exemple lire la notice d'un médicament, ou une consigne de sécurité, rédiger un chèque, lire le carnet scolaire de son enfant, lire ! tout simplement. Le mot est dur, la réalité l'est davantage encore, le drame étant que ceux qu'on dit " illettrés " s'attachent à masquer leur échec. Oublier ces exclus d'un genre nouveau serait un acte extrêmement cruel, car l'illettrisme développe un sentiment de dévalorisation de soi qui condamne tout échange et toute expression, ne permet pas de se construire, endigue la Connaissance et interdit l'intégration sociale. Il est la porte ouverte à toutes les dictatures, à tous les intégrismes, et ce n'est pas un hasard si, en 1933, Hanns Johst, dans une pièce intitulée Schlageter, jouée pour l'anniversaire du führer, dit : " Wenn ich Kultur höre ... entsichere ich meinen Browning " ( Quand j'entends parler de Culture, je relâche la sécurité de mon Browning ). En effet, la Culture, c'est tout ce qui lutte contre l'humiliation, au sens latin du terme, tout ce qui élève l'homme et lui permet d'élever les autres à son tour.


Et c'est pourquoi l'Encre Malouine, qui s'est donné pour mission de faire connaître, de faire aimer, de faire partager les émotions littéraires, s'associe à cette dictée contre l'illettrisme, parce qu'elle croit très fort en cette part incontournable de la Culture, à savoir la maîtrise de la langue, qui seule permet de s'intégrer pleinement au monde où l'on vit. L'orthographe, ce n'est pas seulement la faculté d'accorder justement les pronominaux ou les adjectifs de couleur, c'est une réflexion sur l'importance du langage dans la relation à l'autre, aux autres, et à soi-même. Savoir écrire les mots, savoir les accorder, savoir les agencer, c'est au-delà d'une dictée, toucher à l'harmonie universelle, à cette musique des sphères dont les Grecs anciens pensaient qu'elle contribuait à la création artistique. On a beaucoup dévalorisé l'orthographe, " science des ânes " disait-on. C'est déjà une bourde notoire sur cet animal, dont l'intelligence est prouvée ( on mettait un bonnet d'âne sur la tête des cancres pour leur faire passer l'intelligence de l'âne ), c'est aussi une erreur, voire une faute, de considérer l'orthographe comme une science qui serait basique et vaine. Ecrire juste, c'est penser juste et agir juste. La racine " ortho " ne signifie pas seulement " droit ", mais " juste ", voire " parfait ". C'est dire que la graphie parfaite n'est pas seulement suivre la ligne sans dépasser, mais suivre la voie de la perfection, le chemin qui nous mène au dépassement et à l'accomplissement de soi.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L'Encre Malouine

45 boulevard de la République

35400 Saint-Malo

 

07 84 69 41 39

L'ENCRE MALOUINE

BC© 2020

  • Icône de l'application Facebook
  • YouTube classique