• encremalouine

C'était un soir d'été ...

A l’Encre malouine…


Littérature et émerveillement Comme il a été difficile de redescendre sur terre après une si belle soirée ! C’était un de ces moments rares dont la seule évocation accroche un sourire de bien-être au cœur. Cette incroyable aventure a débuté par une rencontre fortuite avec Charlotte, Danielle, Nolwenn, Carole et Charles bien sûr, lors du festival « Etonnants Voyageurs » 2018. Quand cette fine équipe s’est arrêtée devant le stand des éditions Le Vistemboir, elle l’a électrisé ! Tout m’a plu dans Charlotte : son franc-parler, son enthousiasme, son énergie et son talent pour fédérer les passions … Je lui ai présenté le catalogue du Vistemboir en insistant sur le dernier-né de la collection : Un chêne de Belinda Cannone … Et comme par magie, nos mots qui se bousculaient étaient ceux d’un même langage : savoir « s’émerveiller de choses simples » ? Comme d’un arbre tout ordinaire ??? Quelques passages du livre aussitôt dévorés, Charlotte m’a lancé cette invitation pour… un an plus tard ! Belinda Cannone, aussitôt contactée, a senti elle aussi qu’il se passait quelque chose de peu commun à Saint-Malo … et a coché la date sur son agenda. Dix mois de silence total m’ont fait m’interroger mais quand Charlotte dit, elle ne le redit pas, et Belinda confiante n’avait pas rayé ce 4 juillet. Belinda Cannone est aujourd’hui une auteure unanimement reconnue, pas seulement pour ses écrits, qu’ils soient romans, essais, récits, poèmes…mais aussi par ses prises de position, sur la liberté des femmes, sur notre rapport au monde et autres sujets de société. Elle revendique de ne pas être une philosophe, et pourtant elle apporte des réponses concrètes et totalement nouvelles à certains problèmes existentiels qui nous agitent. Elle offre avec finesse ses observations, sensibles, sur la vie qui nous entoure, analysant avec justesse, bienveillance et optimisme, sa perception d’une petite chose toute simple, d’un paysage grandiose ou d’un sentiment. Comment ne pas lui être reconnaissante de m’avoir accordé sa confiance en m’offrant ces textes magnifiques qui composent Un chêne, un petit livre pas si modeste que ça bien qu’il ne soit que les « travaux pratiques » de S’émerveiller 1 et le petit frère de La forme du monde 2 ? Un grand merci à vous tous, à toi ma chère Charlotte qui avais si bien préparé cette rencontre, à Charles pour sa gentillesse et son talent de photographe, et à toute l’équipe de l’Encre malouine. Vous nous avez fait atteindre des sommets.


Emmanuelle Chevalier Editions Le Vistemboir

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout