La nouvelle, un genre littéraire à part entière

La forme brève de la nouvelle impose au lecteur une immersion rapide et radicale dans un univers nouveau, elle exige une lecture concentrée, un engagement sans partage...
La forme brève de la nouvelle impose au lecteur une immersion rapide et radicale dans un univers nouveau, elle exige une lecture concentrée, un engagement sans partage. Il lui faut accepter d’entrer sans préalable dans l’histoire et supporter la force parfois dérangeante de la narration. La chute peut le laisser à la fois troublé par la surprise et vaguement insatisfait d’être déjà congédié. La récompense sera l’intensité de la lecture et une relation ardente au texte qui continue après le mot de la fin. Le roman propose un voyage longuement préparé, l’auteur aura fourni à son lecteur les plans et les guides nécessaires à son confort, il lui aura réservé des temps d’explication et confirmé l’itinéraire. La nouvelle va le saisir, l’immerger dans son univers et le congédier après l’avoir déstabilisé. Le traitement peut sembler rude mais il faut parfois ne pas reculer devant l’expérience de l’inconfort, elle vaut la peine d’être vécue. Le 12 mars je proposerai un parcours subjectif à travers des nouvelles choisies chez des auteurs qui me sont chers : Yoko Ogawa, Sam Shepard, Flannery O Connors, Claire Keegan, Alain Emery, Philippe Blondel, Laurent Gaudé, Annie Saumont… Des extraits de textes seront lus par des membres de L’Encre malouine. Sylvette Heurtel vit à Saint-Malo, elle est l’auteure de trois recueils de nouvelles publiés aux éditions Henry des Abbayes. Le premier dans l’ordre chronologique, Contes malpolis, décline les contes de la tradition européenne dans des contextes actuels et rhabille quelques personnages mythiques aux couleurs d’aujourd’hui. Le deuxième, Contes déraisonnables, suit le fil du dialogue poursuivi avec ceux qui nous quittent : des disparus continuent à tenir leur place dans la vie intérieure de ses héros, souvent à l’insu de leur entourage. Le dernier paru en 2013, Nous n’en parlerons pas, s’articule autour du silence. Entre secrets, pieux mensonges et oublis, le poids ce qui n’a pas été dit dessine en creux des personnages dont les destins se croisent parfois d’une nouvelle à l’autre.

L'Encre Malouine

45 boulevard de la République

35400 Saint-Malo

 

07 84 69 41 39

L'ENCRE MALOUINE

BC© 2020

  • Icône de l'application Facebook
  • YouTube classique