L'Histoire n'est-elle toujours qu'un éternel recommencement ?

Pour le penseur athénien Thucydide, l’Histoire était « un éternel recommencement ». Et pour le philosophe américain George Santayana, 2 000 ans plus tard...
Pour le penseur athénien Thucydide, l’Histoire était « un éternel recommencement ». Et pour le philosophe américain George Santayana, 2 000 ans plus tard elle restait « l’éternel recommencement que se condamnent à revivre ceux qui oublient leur passé »… De la chute de l’Empire romain, qui résulta d’une lente décadence morale de sa citoyenneté entraînant une dégradation matérielle des institutions de Rome dont le déclin tendanciel fut accéléré par les « Grandes Invasions barbares », aux vagues migratoires qui débarquent de nos jours sur les plages occidentales, il semble bien que oui. Et plus encore de la geste des pirates d’antan aux méfaits des nouveaux « Barbaresques » dans l’Océan indien… Les mêmes causes engendrent les mêmes effets. Le balbutiement de l’Histoire semble entendu et pourtant ! Si c’était aussi simple, il suffirait d’éviter les erreurs du passé, d’anticiper ce que l’on sait pour s’épargner les conséquences dommageables que l’on connaît. Mais la mémoire, quoique érigée en « devoir », ne suffit apparemment pas à se prémunir face aux drames de l’Histoire. L’homme est-il fatalement impuissant face à ce qui serait alors son destin ?... Politiste, publiciste et historien de formation, docteur d’État en histoire du droit et des institutions, ex conseiller municipal de Saint-Malo, maître de conférences hors-classe honoraire des Universités en histoire du droit, membre de l’Institut Français de la Mer et de la Société d’Histoire et d’Archéologie de l’Arrondissement de Saint-Malo, Alain Berbouche est l’auteur de nombreux articles et d’ouvrages de références en histoire maritime, dont le dernier est paru en 2016 : SAINT-MALO PORT DE GUERRE, Un port dans l’Histoire de la Marine française.