Jean-Paul Kauffmann revient d'Outre-Terre

9 février 2017

ean-Paul Kauffmann ... ou trois années de vie à l'ombre des vivants. C'était au Liban, le 22 mai 1985. Grand reporter à l'Evènement du jeudi, il est enlevé à Beyrouth avec Michel Seurat qui...
Jean-Paul Kauffmann ... ou trois années de vie à l'ombre des vivants. C'était au Liban, le 22 mai 1985. Grand reporter à l'Evènement du jeudi, il est enlevé à Beyrouth avec Michel Seurat qui, lui, mourra en détention. Revenu à la vie le 4 mai 1988, il ne veut plus être seulement regardé comme " l'otage ", et l'écriture sera pour lui une thérapie avec comme thématique essentielle celle de l'enfermement. Pour la première fois, en 2007, dans La maison du retour, il évoque sa captivité, et le douloureux apprentissage d'une vie redevenue normale, cette vie ordinaire dont il mesure alors toute la force. Ce sont deux livres lus en boucle qui ont préservé son intégrité dans ces terribles circonstances : la Bible et le tome 2 de guerre et Paix, qu'il a relu 22 fois à la lueur d'une bougie. Robinson échoué dans le noir, Jean-Paul Kauffmann a survécu ... La plus grande victoire des livres, c'est de l'avoir maintenu vivant. Le 9 février, il nous parlera d'Outre-Terre, son dernier roman, et de cet autre exilé que fut le Colonel Chabert.