Hélène Gestern

Voici l'intégrale du texte qu' Hélène Gestern nous a adressé après sa venue à l'Encre Malouine : Sitôt arrivée sur le Sillon, on sait qu’on est revenue vers la rive essentielle, que la mer a repris possession de nous...
Voici l'intégrale du texte qu' Hélène Gestern nous a adressé après sa venue à l'Encre Malouine : Sitôt arrivée sur le Sillon, on sait qu’on est revenue vers la rive essentielle, que la mer a repris possession de nous. Il faisait une lumière de première fois, d’eau verte et de friselis d’argent, il faisait azur et sable pâle sur Cézembre, il faisait tout à la fois, les couleurs et les saisons réfractées sur ce miracle liquide, et je regardais ce paysage tant de fois contemplé et toujours différent dans sa pure beauté d’hiver. Et je me disais que parfois les lieux et les êtres qui les habitent nous adoptent, qu’ils nous enveloppent, comme ce fut le cas ce soir-là, soir de lecture en eaux profondes, d’incarnation des mots depuis si longtemps évadés de nous, de dialogues, soir de partage qui fit accéder les livres une nouvelle fois à la vie. Instants intenses, libres de tout, où seule compte la vibration des voix. Et pendant ce temps, la mer.