Le village de l'Allemand - Boualem Sansal
00:00 / 00:00
C'était mon frère - Judith Perrignon
00:00 / 00:00
Andromaque - Jean Racine
00:00 / 00:00
Dix heures et demie du soir en été - Marguerite Duras
00:00 / 00:00
Des souris et des hommes - John Steinbeck
00:00 / 00:00
Give peace a chance - Marcelino Truong
00:00 / 00:00
La dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil - Sébastien Japrisot
00:00 / 00:00

Brèves de Livres - 4 - Ruy Blas de Victor Hugo

4 août 2016

Brèves de Livres - 3 - Electre, de Giraudoux

4 août 2016

Electre, la jeune princesse qui érige la Vérité en idéal, et l'amour filial en valeur absolue.

La fille d'Agamemnon, c'est l'amour fou qui peut se décliner en désastre si c'est le prix à payer.

Electre, c'est la lumière, pas celle qui réchauffe, celle qui brûle, pas celle qui éclaire, celle qui éblouit. Elle venge parce qu'elle aime, elle veut une autre aurore pour Argos, même si elle doit naître dans les flammes et la cendre.

Est-elle criminelle, cette jeune fille sur qui pèse la lourde hérédité des Atrides ?

Il est des vérités qui peuvent tuer un peuple, lui dit Egisthe, le roi repenti.

Il est de regards de peuple mort qui pour toujours étincellent, lui répond Electre, et c'est cette vérité là qu'elle veut faire éclore, comme un matin de printemps qui surgirait du Temps.

Digne soeur d'Antigone qui balaie la raison d'état par l'éblouissante raison du coeur, Electre, c'est la voix de la justice par-delà toutes les contingences, par-delà toutes les compromissions.

Brèves de Livres - 2 - Candide, de Voltaire

16 juin 2016

 

Le conte philosophique Candide  est-il un texte fondateur des Lumières ?

Quelques clés pour la connaissance et l'analyse de l'oeuvre, avec ses répercussions sur la pensée des Lumières.

Brèves de Livres - 1 - L'étranger, d'Albert Camus

7 mai 2016

Meursault n'a pas de prénom. Il est l'étranger.

Homme étrange, étranger aux autres, étranger à lui-même.

Il ne pleure pas à l'enterrement de sa mère.

Indifférent à tout, il ne l'est pas à ce soleil qui l'éblouit , et il tue cet Arabe sur la plage, pour se débarrasser de cette fulgurance qui l'assaille.  Cinq balles qui mettent le destin en marche, inexorable. Il sera condamné àmort, non point pour meurtre, mais pour indifférence à la loi des autres. Il meurt parce qu'il ne triche pas sur le théâtre du monde, parce qu'il ne sacrifie rien aux faux-semblants de ses congénères, parce qu'il est étranger au royaume des conformistes.

Ecrit en 1942, ce roman appartient à la tétralogie du cycle de l'absurde, avec un essai, Le mythe de Sisyphe, et deux pièces de théâtre, Caligula et Le Malentendu.

Boualem Sansal à La Grande Passerelle

14 mars 2016

 

L'Encre Malouine a reçu

Boualem Sansal

Grand Prix du Roman de l'Académie française

pour 2084, La fin du monde

Interview de Jean-Christophe Nava sur RPV FM 100.5

Jose Carlos Somoza à la Grande Passerelle

12 février 2016

 

Trois mois ont passé ...

L'émotion est cependant restée intacte ...

Retrouvez cette soirée extraordinaire avec un auteur incontournable de la littérature hispanique ...

Interview de Jose Carlos Somoza

19 novembre 2015

 

L'écrivain espagnol Jose Carlos Somoza nous a fait l'amitié de sa visite, et ce furent des heures d'exception à l'Encre Malouine. Ecrivain à la magistrale écriture, il est aussi un homme chaleureux et modeste, qui a enthousiasmé le public de la Grande Passerelle. On n'oublie pas la présence intelligente et intime de l'auteur de Clara et la pénombre, La caverne des idées, Daphné disparue, L'appât, La théorie des cordes, pour n'en citer que quelques-uns, on n'oublie pas cette voix qui voulut s'élever en français après les récents attentats, pour dire la compassion du peuple espagnol. Dans la salle, un silence de cathédrale a accueilli ces mots, suivis d'une ovation à celui dont l'humanité profonde tentait d'apaiser nos blessures. 

Merci à Jose Carlos Somoza, auteur incontournable de la littérature contemporaine. 

La parole aux adhérents de l'Encre Malouine

9 décembre 2015

 

Qui sont-ils ?

Pourquoi nous ont-ils rejoints ? 

De quoi rêvent-ils ?

La parole est aux adhérents de l'Encre Malouine

Martine Calvez, Nicole Bodin et Jean-Luc Tonneau

Aurions-nous tout oublié de la fraternité ?

14 novembre 2015

 

J'ai rêvé d'un monde de soleil dans la fraternité de mes frères aux yeux bleus. 

 

Léopold Sedar Senghor

 

De quelle école rêvent les profs ?

27 octobre 2015

 

Après les lycéens de Jacques Cartier, écoutons la voix des profs, ces merveilleux profs qui conduisent leur charge d'âmes, pour reprendre les mots du vieil Hugo, sur les flots agités du monde. Ouvrons les voies qu'ils proposent, même s'il faut pour cela suivre les chemins d'école buissonnière, à l'écart des autoroutes ministérielles accablées de réformes narcissiques et vaines. 

Merci à Brigitte et Nathalie pour leur engagement, qui aurait donné envie à Jean-Jacques Rousseau d'aller à l'école...

De quelle école rêvez-vous ?

16 août 2015

 

Les ministres qui se succèdent à l'Education Nationale larguent des réformes sur la tête des enseignants et de leurs élèves, à la manière de bombes qui leur explosent au visage, sans la moindre réelle concertation avec ceux qui font vivre le système. Se doutent-ils que les élèves ont des rêves et nourrissent une certaine vision de l'école ? Se doutent-ils qu'ils aimeraient les partager ? Se doutent-ils qu'on ne peut intimer silence aux acteurs-même de cette école dont ils veulent prendre en charge les destinées ? 

Une fois n'est pas coutume, écoutons la parole des élèves, avant de faire entendre prochainement celle des profs, ces acteurs essentiels et pourtant si souvent igorés ?

Essayons d'entendre ces voix ! Rêvons d'harmonie sur les décombres de la culture et de l'éducation ...

Entretien avec Lydie Salvayre

25 juin 2015

 

Un texte très beau

Un auteur talentueux

Une femme qu'on n'oublie pas

Lydie Salvayre, prix Goncourt 2014

L'Encre Malouine, 21 mois plus tard ...

25 juin 2015

 

Le 10 octobre 2013, Denyse Cotteret, fondatrice de l'association, quittait la présidence de l'Encre Malouine, mais continuait à veiller sur ses destinées en devenant sa Présidente d'honneur. 21 mois se sont écoulés ... Qu'est devenue l'Encre Malouine aujourd'hui ? Elle a connu quelques changements au fil du temps,  changé son logo, reçu de prestigieux écrivains, s'est enrichie de nombreux adhérents, est allée à la rencontre des jeunes, a créé un site résolument moderne, rejoint les ondes de RPV FM 100.5, ouvert un compte facebook, gagné des partenariats dans le tissu malouin et ... rêve encore !

La saison prochaine, qui débutera le 14 septembre, s'annonce déjà riche et chargée d'émotion. 

Un immense merci à nos adhérents de toute la France sans qui rien ne serait possible, un immense merci pour leur soutien, leur présence, leurs encouragements. Un immense merci à La Grande Passerelle qui nous accueille tous les mois,  à la municipalité qui a cru en nous,  à nos partenaires, l'Antinéa, le Kyriad, le café La Java ... Un immense merci enfin aux auteurs qui nous font l'amitié de leur venue, et à tous ceux dont les oeuvres ont nourri nos rencontres. Merci à Gabriel Garcia Marquez, Flaubert, Camus,  à leurs successeurs, Yahia, Kebir, Lydie, aux promesses futures, Boris, José Carlos, Boualem, Atiq, Hubert et les autres ... Qu'ils soient tous remerciés du fond du coeur !

La Douleur peut-elle avoir un sens ?

5 mai 2015

Qui cherche la vérité de l'homme doit s'emparer de la douleur.

Cette phrase de Georges Bernanos, qu'on trouve étrangement dans son texte La joie, ne laisse pas de nous interpeller. Cette douleur qui nous affecte tous un jour ou l'autre pourrait-elle avoir un sens ? Serait-elle partie intégrante de nous-mêmes et chemin de connaissance ?

Nous en débattrons avec Marie Robin, autour de Marguerite Duras, Jorge Semprun, Sigmund Freud, Charles Baudelaire et Paul Eluard.

 

Etre libraire aujourd'hui

Mars 2015

A l'époque contemporaine où se multiplient les supports de distribution du livre, nous nous interrogerons sur la destinée de la librairie indépendante dans un monde où la consommation a supplanté l'élection. En compagnie de deux libraires malouins, Patricia Mériais du Porte-Plume, et Brice Vauthier, de l'Etagère, nous essaierons de retrouver le sens de la " librairie "chère à Montaigne. 

Les lieux ont-ils une âme, ou nous empruntent-ils la nôtre ?

Février 2015

Balade à Auvers sur Oise en compagnie de Claude Boutigny

professeur agrégé d'EPS

saxophoniste

amateur éclairé de jazz,  généalogie et  grands crus ...

Les ruines nous donnent-elles le sentiment de notre déchéance ou de notre éternité ?

2015

 

 

Nous vous proposons de découvrir sur notre site le neuvième numéro de Lectures Plurielles, avec une nouvelle invitée, Jeanne Chéreil de la Rivière, propriétaire de l'Hôtel Magon, demeure de l'armateur François-Auguste Magon de la Lande, construite en 1725.

Ce n'est pourtant pas de la célèbre demeure de corsaire dont traitera Lectures Plurielles, mais plutôt d'une réflexion sur le thème suivant : Les ruines nous donnent-elles le sentiment de notre déchéance ou de notre éternité ? Vaste sujet, quand on sait l'attrait qu'elles ont toujours exercé sur nos esprits, comme le soulignait Chateaubriand lui-même :

Tous les hommes ont un secret attrait pour les ruines.

Car les ruines, ce ne sont pas toujours les décombres des guerres et autres fléaux. Elles sont aussi souvent les traces d'un prestigieux passé que la nature tente d'intégrer en son sein, afin qu'elles participent de la même éternité.

Qui n'a pas vu Tipasa ignore cela, cette beauté fabuleuse bercée par la mer, que les mots de Camus nous restituent dans son essence :

J'avais toujours su que les ruines de Tipasa étaient plus jeunes que nos chantiers ou nos décombres. Le monde y recommençait tous les jours dans une lumière toujours neuve. O lumière ! c'est le cri de tous les personnages placés, dans le drame antique, devant leur destin ... Au milieu de l'hiver, j'apprenais enfin qu'il y avait en moi un été invincible.

Qui n'a pas vu Paestum ne saura pas complètement la beauté des ruines anciennes, posées là comme deux pierres précieuses dans un écrin de verdure. C'est à Paestum que le temple prend sa dimension spirituelle, et l'on reste interdit devant cette épure d'un monde qui n'est plus.

Qui n'a pas vu Mycènes, la résidence du Roi des Rois, ne comprendra pas tout à fait le sens d'une destinée. C'est à Mycènes, en effet, dans le silence absolu des collines de la Grèce, que retentit le fracas des batailles menées par Agamemnon, c'est sur les vestiges de cette terrasse au milieu des oliviers qu'arrivent à nos oreilles les cris du Roi assassiné, et c'est à travers le chant d'un oiseau - est-ce toujours le même ? - que la voix de la petite Electre nous dit le malheur d'avoir été désignée par les dieux, pour mourir en Argolide sous le couteau de Calchas. Le palais d'Agamemnon s'est intégré à la roche, fondant l'éphémère à l'éternel, dans une harmonie quasi irréelle.

Jeanne nous parle de restauration. Elle connaît bien la chose, à la fois douloureuse et exaltante. Elle tentera de montrer que les ruines ne sont jamais muettes : seuls les hommes sont sourds et aveugles à leur message. José-Maria de Hérédia nous a merveilleusement conté cela dans L'oubli

 

http://vimeo.com/44933637
 

Sans doute faut-il être restaurateur du patrimoine pour redonner vie aux ruines, pour les restituer dans leur essence première quand le bâtiment a cessé d'être utilitaire. Ou alors appartient-il aux poètes de percevoir cette éternité ?

 

Pierre polie

Polie, équarrie, meurtrie

Le grain s'affine

le temps peaufine

Reste la trame. 

 

Combien de temps faudra-t-il

pour engloutir cette vie

de pierre tenace.

Le lézard du temps

passe le couperet.

Belles et droites

vous affirmez

l'éternité de ce qui est. 

 

Berceau où le temps s'est endormi

Tombeau où la vie boit à l'infini

Qui ose dire le nom de ruines,

Meurtrit le sens. ( Béatrix Balteg )

 

D'un conte à l'autre, le visage du Loup : et si on voyait les choses autrement ?

2014

Le Petit Chaperon Rouge à travers le prisme de notre Temps

Nos amies les bêtes : figure de style ou vérité ?

2014

On peut juger de la grandeur d’une nation par la façon dont les animaux y sont traités. 

 

Gandhi

L'Encre Malouine, une association à la page

2014

Interview de Charlotte Cabot
par Jean-Christophe Nava
sur Radio Parole de Vie :
L' historique et les pespectives de l'Encre Malouine

Autour de Gabriel Garcia Marquez

2014

Rencontre de l'Encre Malouine avec Annie Morvan, traductrice et amie de Gabriel Garcia Marquez

L’expression du Romantisme

2014

 

Du vague des passions à l’expression forcenée du Moi, comment  quitte t-on cet être accablé par la destinée, pour découvrir un héros tragique qui s’affronte à son destin ?

Pour le quatrième numéro de Lectures Plurielles, nous recevions Clémentine Ariano

L’homme, faiseur d’inhumanité

2014

Eh oui, voilà qui est on ne peut plus paradoxal !

Et pourtant, qu’a retenu notre temps des humanistes du XVIème siècle ?

Qu’a-ton retenu des Essais de Montaigne et de son art de vivre ?

L’honnête homme du XVIIème siècle serait-il devenu un prédateur, conformiste, cruel et cupide ?  C’est tout l’objet du débat que vous pouvez retrouver ci-dessous …

L’Art peut-il échapper à l’Académisme ?

2014

Le quatrième numéro de Lectures Plurielles vous propose quelques pistes de réflexion

C’est ici, et c’est maintenant !

Conférence avec Yahia Belaskri - Saint Malo -

2014

Et pour ceux qui voudraient se replonger dans la magie du 27 mars dernier, voici l’intégrale de l’interview de Yahia Belaskri.

La théâtralisation de la mort

2014

Pour illustrer le propos, nous avons choisi deux moments forts du film de Sergio Leone, l’exécution des méchants par l’Harmonica, scène d’exposition du film, qui pose précisément cette théâtralisation de la mort, puis la scène finale où s’accomplit la vengeance de l’Harmonica, qui inflige à Frank ce qu’il a lui-même subi des décennies plus tôt, impuissant à sauver son grand frère de la pendaison. 

Si vous n’avez pas encore lu la pièce de Musset, si vous ne connaissez pas l’écriture magique de Gabriel Garcia Marquez, si enfin vous n’avez pas vu ce film redoutable d’intelligence, voilà une bien belle occasion de faire connaissance …

 

Interview réalisée après la Table Ronde " Saint-Malo, terre de femmes "

2014

Saint-Malo, terre de femmes

retrouvez nos invitées, qui donnent leurs impressions à Jean-Christophe Nava …

Sacrifice et Modernité

2014

Et voici la seconde émission de Lectures Plurielles sur notre radio amie, RPV, sous l’égide de Jean-Christophe Nava

 

Le thème en était Sacrifice et Modernité

et mon invité Brice Vauthier, le charmant libraire de l’Etagère, à Paramé. 

Interview Yahia Belaskri sur Radio Parole de Vie

2014

Yahia Belaskri répond aux questions de Jean-Christophe Nava sur RPV

Mise en scène du Tragique dans le monde contemporain

2014

Rencontre avec une lycéenne de l’Institution, Morgane Buléon, autour de trois oeuvres :

L’Antigone de JeanAnouilh

Valse avec Bachir, un film d’Ari Folman

Le Quatrième mur, de Sorj Chalandon

Please reload

L'Encre Malouine

45 boulevard de la République

35400 Saint-Malo

 

07 84 69 41 39

L'ENCRE MALOUINE

BC© 2020

  • Icône de l'application Facebook
  • YouTube classique