Mémoire

Daniel Bergez

Daniel Bergez

Un grand merci à l'Encre Malouine, association littéraire de Saint-Malo, et à son exceptionnelle présidente Charlotte Cabot. Le 16 septembre, j'y ai été invité, avec les éditions Citadelles & Mazenod, pour une conférence autour de mon dernier livre, Ecrire la mer. Un public charmant et très chaleureux, une organisation d'une grande générosité dans le cadre enchanteur d'une malouinière. L'association invite chaque mois un écrivain, et mérite d'être connue pour la qualité rare de ses activités.

Céline Lapertot

Céline Lapertot

Je pense à vous, avec beaucoup de tendresse après les heures magnifiques que j’ai vécues. Une interprétation tellement fine de mes œuvres, une soirée riche en émotions et en rencontres et une « after » en compagnie des amis et des chats ( et des amis des chats). Si vous le demandez, j’accours ! Je vous embrasse fort !

Hélène Gestern

Hélène Gestern

... Et je me disais que parfois les lieux et les êtres qui les habitent nous adoptent, qu’ils nous enveloppent, comme ce fut le cas ce soir-là, soir de lecture en eaux profondes, d’incarnation des mots depuis si longtemps évadés de nous, de dialogues, soir de partage qui fit accéder les livres une nouvelle fois à la vie. Instants intenses, libres de tout, où seule compte la vibration des voix. Et pendant ce temps, la mer.

Mona Ozouf

Mona Ozouf

L'hospitalité de l'Encre Malouine est légendaire, et Charlotte Cabot, bonne hôtesse, fait ses "sept possibles", comme on dit en Bretagne, pour l'aise de ses invités. Pour moi, elle avait commandé, et obtenu, une somptueuse tempête de noroît... C'est la voix de Chateaubriand que j'entendais, devant le paysage même de son enfance. Merci à Charlotte et à Charles, à Denyse, Florence et Françoise pour ce cadeau de décembre, le mois que les Bretons nomment "le mois de l'extrême noir".

Michelle Perrot

Michelle Perrot

Chère Charlotte Cabot, Comme c’était agréable d’être hier avec vous, en ce lieu splendide et avec ce public si empathique! Merci infiniment pour votre attention, la chaleur de votre accueil et l’extraordinaire dynamisme que vous avez su donner à l’Encre Malouine, dont j’ai bien compris qu’elle constitue un élément majeur du paysage culturel malouin. C’est beau d’avoir réussi cela. Tous mes voeux pour la suite.

Cécile Gavlak et Alexis Voelin

Cécile Gavlak et Alexis Voelin

Merci pour cette rencontre à l’Encre Malouine, merci de nous avoir permis de jeter l’ancre le temps d’une soirée, d’une rencontre avec des passionnés de livres, de mots, d’expériences. Nous laissons Nicolas Bouvier à sa rue du Pôle culturel, Saint-Malo à ses vues imprenables sur l’infini et nous reprenons la route. S’arrêter, pour mieux repartir en direction du monde. Merci au public de l’Encre Malouine, merci Charlotte, et merci à toute l’équipe de l’association.

Fanny Wallendorf

Fanny Wallendorf

Chère Charlotte, Vos visages et ce qui s'est vécu dans une sorte de grâce précipitée est bien vivant en moi. Je n'ai rencontré que des personnes délicates, je n'ai vu que de la bienveillance ; ça me touche. Et puis, bien sûr, ta présence généreuse, ta ferveur inattaquable, ton cœur qui prend la parole en premier, sous le patronage de Gabriel, archange colombien ! L'Encre Malouine me laisse admirative.Tant de choses vécues et créées, bravo à tous. Je vous embrasse tous, A bientôt.

Emmanuelle Chevalier

Emmanuelle Chevalier

Hors du temps, il reste au fond des yeux et du coeur ces étoiles allumées le 4 juillet à Saint-Malo, et je m'émerveille à l'idée que ces lumières sauront ne jamais s'éteindre. Charlotte, je t'embrasse d'amitié

Belinda Cannone

Belinda Cannone

Bien chère Charlotte, Nous quittons Saint-Malo, éblouis par la mer, les paysages, la ville ... et surtout avec le souvenir émerveillé de ton accueil. Quelle soirée ! Quel entretien ! Quelle écoute ! Ça a été un grand moment de mon existence d'écrivain, un de ces dialogues dont on sort enrichie et heureuse, avec le sentiment d'avoir été bien lue, bien comprise ... et appréciée. Sois remerciée pour tous ces bienfaits, ardente amie! Nous t'embrassons avec amitié et estime.

Marc Dugain

Marc Dugain

Chère Charlotte, merci de votre mail. J’ai passé un très bon moment avec vous et je vous en remercie encore parce que c’est vivifiant . Auster disait que la littérature c’est une intimité qui se crée entre des gens qui ne se connaissent pas, et la force de l’Encre malouine, c’est non seulement de ne pas briser cette intimité, mais au contraire de la renforcer. On reste en contact, je ne suis pas loin. Je vous embrasse, Marc

Tiffany Tavernier

Tiffany Tavernier

Quel régal ces moments partagés avec vous tous ! A peine mon pied posé sur le quai, j’ai été accueillie, choyée, chouchoutée : chambre avec vue sur la mer, repas gastronomique, affiches gigantesques dans la ville… Quant à la rencontre, une pure merveille : une salle immense, un public aussi nombreux que passionné, la profondeur et la précision rares des questions de Charlotte. Pour finir, un sublime repas au bord de la mer suivi d’un « after » chez Charlotte entre rire et émotion.

François Vallejo

François Vallejo

Il manque un mot plus fort qu'accueil pour dire la manière dont l'Encre malouine reçoit ses invités : avec les qualités des bons lecteurs, c'est-à-dire l'attention à tous les détails, l'acuité du dialogue, le questionnement dense et précis de Charlotte Cabot qui force l'auteur à en dire plus qu'il ne croyait savoir. Alors, dans la famille du mot accueil, retrouvons la cueillette et le recueillement, pour tenter de définir un moment fragile, mais vraiment partagé. L'amitié et le goût du livre.

Christos Markogiannakis

Christos Markogiannakis

De la mer crétoise à la marée basse malouine, on a voyagé à travers le temps, le crime et l’art. Et avec l’Encre Malouine (rouge), on a réécrit ensemble la mythologie et l'histoire. Merci pour cette belle aventure!

Gaëlle Josse

Gaëlle Josse

A Saint-Malo, ville intense, il fallait une rencontre intense. Et elle le fut. Belle et forte comme une grande marée, pleine d'attention, de gentillesse, de chaleur. Et quels lecteurs ! Mille mercis pour cet accueil, et attention : je reviendrai ! Amitiés à l'Encre Malouine et son sacré équipage !

Jean-Yves Lesné

Jean-Yves Lesné

Faire étape dans ce lieu de culture, c’est l’accomplissement d’un rêve, un moment rare, inoubliable. J’ai pris plaisir à donner le meilleur de moi-même face à un public averti. L’émouvoir, l’inviter au voyage, à la découverte d’un monde où l’imaginaire se heurte à l’épreuve du réel, fut enthousiasmant. Charlotte a accompli ce prodige, la magie de la rencontre, du bonheur partagé. On souhaiterait cet instant sans fin. Qu’elle en soit remerciée ainsi que toute sa chaleureuse équipe.

Patrice Pluyette

Patrice Pluyette

Mille mercis pour tout. Ma venue à Saint-Malo fut parmi l'une des plus heureuses de ma tournée de "rentrée littéraire", d'abord parce que je portais la Bretagne où je vis dans mon coeur, ensuite parce que désormais c'est toi et vous tous de l'Encre Malouine que je garde au creux de moi. Quel accueil! Quelle lecture! Quel public! Quand j'y repense j'ai vécu ce séjour sous la protection des étoiles et du vent, du soleil d'automne sur la mer qui jetait à tous des étincelles dans les yeux.

Arlette Jouanna

Arlette Jouanna

Mon séjour à Saint-Malo m’a offert, grâce à vous, le rare bonheur de rencontrer des défenseurs passionnés de la culture, doués de surcroît d’un sens délicat et généreux de l’accueil. J’ai été heureuse et honorée de venir parler de Montaigne devant un public si réceptif. Un merci tout particulier pour vous, Charlotte, et pour le remarquable enthousiasme avec lequel vous faites vivre votre association, ainsi que pour Charles et ses belles photos. Bien amicalement

Clapat

Clapat

Chers amis de l’ Encre Malouine qui nous avez si bien accueillis lors de notre venue, vous me demandez maintenant de vous communiquer mes impressions sur notre séjour, en quelques lignes… Saint Malo est de toute façon magique. Quant aux tentatives d’approches des mots, elles sont toujours tellement dérisoires pour attraper et rendre la puissance de la vraie vie. Sachez juste que ces quelques moments en votre compagnie demeureront un bien beau souvenir de rencontre chaleureuse et érudite.

Léonor de Récondo

Léonor de Récondo

Quand on arrive à Saint-Malo, il y a la lumière, il y a la mer, l’horizon avec ce qu’il promet de possible, mais il y a surtout les regards de ceux qui sont là, qui nous accueillent, qui permettent une discussion dense, un échange. Alors, merci à tous, à l’Encre Malouine, de prendre la littérature à bras le corps ! À bientôt. Léonor

Anne Nivat

Anne Nivat

Mais quand on pénètre dans la salle de cinéma, comble, et que l’on fait face à ce mur humain tout ouïe, dont on sait qu’il vient de regarder votre film et qu’il en est forcement « imbibé » - chacun à sa façon -, que l’on s’assoit, la fée Charlotte à vos côtés, qui ne s’est départie ni de son sourire, ni de sa vivacité, alors, le miracle se produit ... On est dans le réel, celui de la rencontre, celui de l'écoute et du partage, bref, tout ce que j'aime.

Jean Abitbol

Jean Abitbol

Ma rencontre avec « l’Encre Malouine » a été une aventure passionnante : passerelle entre la sincérité de ce que vous faites et de ce que vous incarnez : de l'entité de la personne à sa réflexion, de son questionnement à sa réalité. Quel plaisir que d’avoir pu faire partager avec vous ce voyage dans le vaisseau de mon imaginaire : du monde de la raison à celui de l’émotion qu’est la voix de L’Homme.

Alexis Jenni

Alexis Jenni

Ah, Saint-Malo ! Ses vents, ses lumières variables, ses huîtres...et maintenant son encre ! A chaque passage en cette ville m'apparaît une raison de plus d'y venir. Et puis être lu avec autant de fraîcheur et de profondeur, c'est le rêve que fait l'écrivain quand il travaille de longues heures en silence en se demandant qui ça va bien intéresser, ce qu'il fait. Merci à Charlotte, lectrice passionnée, animatrice inspirée, hôtesse chaleureuse.

Charlotte Cabot

Charlotte Cabot

C'était beaucoup d'honneur ... Devant vous, rendre hommage à cet immense poète, Charles Baudelaire, fut un moment empreint à la fois d'une douloureuse émotion et d'une volupté sans pareille. Sa présence nous enveloppa dans une même ferveur.

Joude Jassouma

Joude Jassouma

J’ai fait beaucoup de rencontres en France mais la rencontre à Saint Malo était la meilleure au niveau de l’organisation et du public qui était attentif et intéressé. Ces rencontres que vous organisez, ouvrent les portes pour découvrir le monde comme il est.

Nasrine

Nasrine

J'ai passé une soirée inoubliable avec l'Encre Malouine. Je remercie du fond du cœur les organisateurs de cette manifestation culturelle. Plus particulièrement : Charlotte Cabot, son dynamisme, son enthousiasme et son humanisme font chaud aux cœurs. Merci encore, Charlotte et Patricia. Je vous embrasse.

Philippe Simiot

Philippe Simiot

L'Encre Malouine vit sur un nuage , comme les anges .C’était le lieu idéal pour évoquer la mémoire de mon père ; j’ai été accueilli avec chaleur et trompettes. Merci.

Gordon Zola

Gordon Zola

Moussaillon bercé par le flot des illusions, c’est au port rassurant des lecteurs que nous pouvons jeter l’ancre… Et quand cette encre est malouine, nous pouvons y tremper notre plume avec sérénité, toujours assurés d’y trouver des amitiés sérieuses. Merci à vous, chers amis de l’Encre malouine, d’être le phare lumineux des écrivains de passage, merci de nous accueillir avec cette chaleur de foyer et merci d’entretenir la flamme, pour ne pas dire le flambeau, qui fait briller les livres !

Allain Bougrain-Dubourg

Allain Bougrain-Dubourg

Les jours passent et le souvenir de mon escale à l'Encre Malouine m'accompagne avec la même intensité. Rien d’étonnant à cela, car les moments de complicité se font trop rares, et j'ai trouvé auprès de vous une écoute bienveillante qui dessinait un avenir plus serein pour la planète. Soyez en sincèrement remerciés.

Leïla Slimani

Leïla Slimani

Merci beaucoup Charlotte pour votre si gentil message et pour ces belles photos. Je suis au Maroc en ce moment et je vous envoie plein de belles pensées depuis Rabat. Je vous souhaite un magnifique été et merci encore pour ce moment rare, avec vous tous, à Saint-Malo. Amicalement, Leïla

Carole Martinez

Carole Martinez

Merci chère Charlotte d être cette formidable lectrice et de distiller nos textes autour de toi. Merci Virginie d avoir soufflé mes Murmures. Merci Martine, Florence, Leone, Christian, Patricia, Carole ... Passer à l Encre Malouine, c est comme rentrer au port, reprendre contact avec le monde, avec la terre ferme après ce long voyage qu'est l'écriture d'un roman . Merci d'avoir si bien accueilli la rêveuse que je suis. Et même si Charles n'a pas partagé son goûter, je reviendrai. Des baisers.

Marcelino Truong

Marcelino Truong

Le rendez-vous "Entre Vietnam et cité corsaire, une vie d'artiste" avec L'Encre malouine, le 16 mars 2017 à La Grande Passerelle, ce beau vaisseau dédié à la Culture, restera pour moi un rite de passage marquant. Si la vie est un roman d'apprentissage eh bien j'ai beaucoup appris à St-Malo. St-Malo et le Vietnam ont en commun un tempérament romantique et frondeur. Malouins et Vietnamiens aiment la course et les lettres. Le décor farouche des Malouins est une invitation à la poésie.

Jean-Paul Kauffmann

Jean-Paul Kauffmann

Une rencontre comme seul un auteur peut la rêver. Le sentiment si rare qu'on vous a lu comme vous l'avez désiré, l'écoute d'un public qui sait lire. Comment n'être pas comblé? On écrit aussi pour cette satisfaction égoïste d'être non pas forcément aimé mais de trouver une résonance chez autrui le temps d'un instant. Une impression, une image,une phrase. Cet écho, même fugitif, est déjà en soi une récompense. L'auteur n'est plus seul. A l'Encre Malouine, je me suis senti pleinement entouré d'amis

Charles Montecot

Charles Montecot

L'image à la tribune des mots, ce n'est pas si commun. Il fallait une "passerelle" pour lier les deux modes d'expression et elle était à Saint-Malo ce vendredi 13 janvier 2017. Apparemment, l'image a eu un certain pouvoir de séduction sur les nombreux spectateurs présents ce soir-là. J'espère, Charlotte, que tu garderas une belle image de cette soirée. Quant à moi, les mots me manquent pour exprimer mon contentement.

Sorj Chalandon

Sorj Chalandon

Je suis reparti de l'Encre Malouine fatigué comme après une campagne de pêche. À la fois heureux de m'être confronté aux éléments et fier de ce que je rapportais à terre. Des sourires, des regards, des mots, une fraternité superbe, de quoi nourrir un village côtier pendant des jours. De quoi repartir affronter d'autres vagues, d'autres vents. À l'auteur qui se demande au crépuscule pourquoi il écrit, je souhaite la lumière violente de cette aube-là.

Alain Berbouche

Alain Berbouche

« Un peuple qui n’enseigne pas son histoire n’a pas d’identité » disait François Mitterrand, un Président romanesque soucieux du temps qui passe. Alors que notre « désir de vivre ensemble » sur lequel Renan fondait la nation est fragilisé, l’Encre Malouine est indispensable. Merci à Charlotte et son vaillant équipage...

Liliane Kerjan

Liliane Kerjan

Merci, Charlotte pour cette soirée, Grand merci pour votre accueil chaleureux et attentif, la présence d'un public nombreux et une belle ambiance à l'écoute de la littérature. Belle vie à L'encre malouine et vive la littérature, américaine mais pas seulement Bien à vous,

Aline Schulmann

Aline Schulmann

Dès l’arrivée, le charme de Charlotte opère et se développe à mesure qu’elle m’introduit dans Saint Malo et son histoire, ses subtilités culinaires, sa Médiathèque où la poésie s’écrit sur les murs ! Merci à L’Encre Malouine pour cette ferveur partagée avec un public nombreux autour de cette figure toujours aussi actuelle qu’est Don Quichotte . Je t’embrasse fort, chère Charlotte, et te renouvelle toute mon admiration pour l’enthousiasme avec lequel tu t’es mise au service de la littérature.

Hubert Haddad

Hubert Haddad

Il n'arrive pas si fréquemment qu'on reparte d'une rencontre littéraire l'esprit heureux. Le public nombreux qui assistait à cette rencontre animée avec intelligence et brio par Charlotte m'a manifesté une bien chaleureuse attention. Je me suis vite trouvé en phase et détendu avec mes hôtes. Comme rarement, j'ai senti que les lecteurs, ces lecteurs-là, étaient la matière même de mes livres, pour paraphraser Montaigne. Ce sont eux qui, je l'espère, leur donneront vie.

Judith Perrignon

Judith Perrignon

Venir en compagnie d'Hugo au bord de l'océan et au pays de Chateaubriand semblait bien naturel. L'encre Malouine en a pourtant fait un moment à part, je garde en mémoire l'enthousiasme débordant de Charlotte, les voix des lectrices, la curiosité insatiable des auditeurs, le sourire des libraires, puis le bruit des vagues montantes à la nuit tombante. Merci encore pour cette invitation. La chaine du livre est belle.

Boualem Sansal

Boualem Sansal

Chère Charlotte, Grâce à toi et à la formidable équipe qui t'accompagne dans cette aventure littéraire au long cours qu'est "l'encre malouine", j'ai un port d'attache à Saint-Malo. Ce sera toujours avec plaisir que je reviendrai y jeter mon ancre et m'y laisser bercer, ne serait-ce que pour une nuit. Je garde un souvenir tout chaud de ma dernière visite. Quel accueil, quel bonheur. Je vous embrasse toutes et tous. Votre ami pour toujours, Boualem

Jean-Sébastien Blanck

Jean-Sébastien Blanck

Merci à vous tous de l'Encre Malouine, d'avoir jeté l'ancre en rade de la littérature jeunesse. Grâce à vous, elle s'écrit enfin en toutes lettres de noblesse, comme dans un livre d'or. Je veux donc dédier ce beau moment d'échanges à tous les nombreux grand-parents qui étaient présents. Parce que c'est vous qui passez l'amour du livre, sur vos genoux et dans vos bras, vous êtes le maillon essentiel de la littérature jeunesse. Vous êtes la jeunesse ! Merci à vous tous de l'Encre Malouine,

Alain Roman

Alain Roman

Ce fut un grand moment.Sur le gaillard d'avant,sur le gaillard d'arrière et même sur la dunette,ils étaient partout.Certains avaient grimpé dans les haubans et il y en avait un dans le nid de pie. L'équipage a failli être débordé.Il réussit à en repousser une quarantaine à la mer,sinon le navire risquait de sombrer. Vraiment ce fut un bel abordage.

Jose Carlos Somoza

Jose Carlos Somoza

st. malo: una ciudad que todo viajero debería visitar. los lectores de encre malouine: una asociación de st. malo que me enorgullece tener como lectores. charlotte cabot y sus amigas de st. malo: entusiasmo por la lectura, amabilidad y recuerdos inolvidables. conclusión: ¡¡quiero regresar con todos vosotros!!

Claudine Glot

Claudine Glot

Merci à L’Encre Malouine pour son invitation. Je conserve en mémoire la chaleur de l’accueil, la qualité de l’écoute, la connivence avec le public tandis que j’évoquais un sujet qui m’est cher sur le thème de la dissidence. Et le repas avec ses conversations pleines d’humour sur fond de mer obscure, et votre passion à tous pour le livre, l’écriture, le partage ! Merci encore pour cette chambre sur mer, visitée par les goélands au matin, et pour le délicieux point d’orgue chocolaté.

Boris Akounine

Boris Akounine

Pour certains Saint-Malo est la ville des corsaires. Pour moi c'est une ville de littérature, où je viens travailler, écrire des livres. C'est aussi une ville de lecteurs. J'ai eu l'occasion de participer au festival "Etonnants voyageurs", et maintenant j'ai fait la connaissance des membres d'un club magnifique : "L'encre Malouine". Cette rencontre m'a conforté dans l'idée que Saint-Malo est le meilleur endroit au monde.

Lydie Salvayre

Lydie Salvayre

Je souhaite longue vie à l’Encre Malouine. J’ai passé, grâce à Charlotte Cabot et à tous ceux qu’elle entraîne à sa suite, deux jours où la littérature a comblé l’amitié.

Yahia Belaskri

Yahia Belaskri

Il y a quelques années, des femmes ont jeté l’ancre pour s’amarrer à la jetée malouine. Depuis le port et jusqu’aux remparts de la ville corsaire, elles font retentir les mots d’encre des poètes venus de tous horizons. Parce qu’ils sont habitués au vent qui charrie les histoires lointaines et proches, mêle les voix et les complaintes sorties des ventres des bardes. L’encre malouine s’est ancrée grâce aux mots faits d’encre et d’imaginaire. C’est un beau défi.

Annie Morvan

Annie Morvan

Un traducteur est un passeur d'âmes, a écrit François Maspero. Le passeur des mots et de l'âme des livres. Charlotte Cabot a merveilleusement permis qu'au cours de la soirée où nous avons longuement parlé de Gabriel Garcia Marquez et de son œuvre, les mots et l'âme de ses livres se soient posés à Saint-Malo.

L'Encre Malouine

45 boulevard de la République

35400 Saint-Malo

 

07 84 69 41 39

L'ENCRE MALOUINE

BC© 2020

  • Icône de l'application Facebook
  • YouTube classique